Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 mai 2008

huit nièces et demi, et mon premier neveu

1290171636.jpg

Va savoir pourquoi, dans ma famille, ce qu'on sait le mieux faire, ce sont les filles. Les garçons, il n'y a que mon père et ma mère qui y aient réussi. Et encore, ça a donné un artiste peintre et un pédé : comme quoi, l'exercice n'est pas des plus évidents.

Je n'ai ainsi que des cousines. Six. Trois du côté de ma mère, trois du côté de mon père. J'ai eu un cousin, mais il est mort à l'adolescence d'une rupture d'anévrisme. Quand je dis qu'on a la masculinité fragile dans la famille !...

Et voilà que l'histoire se répète. Mon frère a fait trois magnifiques jeunes filles. Et la soeur d'Igor deux. Cela nous fait cinq nièces à gâter. On ne les voit pas très souvent car nos familles sont bien éclatées entre le nord et le sud de la France, l'ouest et l'est de l'Europe. Mais du coup les moments où nous sommes ensemble sont riches, tendres et joyeux. Cet été, pour les dix huit ans des deux plus grandes (une de mon côté, l'autre du côté d'Igor), on les emmène en Thaïlande : ce sera leur premier grand voyage.

Après, il y a mes familles d'adoption. Ces amitiés vécues si intensément, projetées avec tant de volonté dans la durée, qu'on en a fait des familles, des fratries, qu'on s'y trouve des filiations. De ce côté là, mon frère Menem (tu sais, cet amour fou, secret, fondateur de tant de choses de ma vie et de ma personnalité, dont je t'ai parlé ici), qui m'a jusque là donné aussi deux adorables petites nièces, saura aujourd'hui si son troisième sera un garçon ou une fille. Je pressens que ce sera à nouveau une fille, et je me trompe rarement (et d'ailleurs, je croise les doigts, sinon il me faudra changer le titre de ce billet).

Et puis, il y a le dernier en date. Mon premier p'tit frère, qui m'apporte avec lui une nièce de plus et un neveu. Et plein d'autres choses géniales. Son petit bout, c'est mon premier neveu. Dès qu'on s'est vus, on s'est adoptés. Et j'ai hâte de passer mes premières vacances avec lui. Parce que moi je dis, pour les relations entre oncles et neveux, les vacances, c'est encore ce qu'on fait de mieux.

Commentaires

Les relations oncle et neveu sont souvent très riches. Mon mari et ses neveux les vivent avec bonheur !

Écrit par : christie | 05 mai 2008

Un bien joli album, un plaisir de feuilleter tes mots, en imaginant ces relations si douces, quand famille, celle qu'on ne choisie pas, devient au fil du temps bonheurs et joies.

Écrit par : Bougrenette | 05 mai 2008

Ah être tonton gâteau , le bonheur. Dis donc moi aussi j'ai 18ans cette année, tu m'emenes en Thaïlande aussi ? LOL.

Écrit par : Christophe | 05 mai 2008

Quand il est arrivé trop de "couilles" aux garçons dans une famille, le subconscient programme des filles (et des pédés)

Écrit par : Nostradamou | 05 mai 2008

-> Christie -> et avec les nièces aussi ;
-> Bougrenette -> Je découvre ce plaisir sur le tard, et j'y prends goût ;
-> Christophe -> Te faire passer pour 18 ans, tu dois encore y arriver. mais te faire passer pmour une nièce, là, t'as du travail encore ;
-> Nostradamou -> Ta théorie m'intéresse. Tu peux développer ?

Écrit par : Oh!91 alias entre2eaux | 06 mai 2008

Je te trouve bien entouré, c'est bien sympa.

Écrit par : Fauvette | 06 mai 2008

Les commentaires sont fermés.