Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 avril 2008

bander haut, bander bas

48929.jpg

Il y a des garçons, ils ont un avantage incroyable, et je ne sais pas s'ils s'en rendent vraiment compte : ils bandent invisible. Je veux dire qu'ils bandent, et que ça ne se remarque même pas, parce qu'ils bandent vers le bas. Le verge gonfle, se raidit, mais sans se redresser. Et dans certains cas, crois-moi, c'est un vrai avantage de pouvoir passer inaperçu. Il y a des circonstances où ça m'aurait rendu service. Car tout le monde n'a pas forcément cet art ni ce talent.

Je ne sais pas bien si ce mystère anatomique est à mettre sur le compte d'une particularité génétique, ou si leur teub s'est formée comme ça à force d'avoir été maintenue dans cette position trop longtemps, et notamment lors d'érections adolescentes réprimées dans un pantalon tro165743482.jpgp serré. Mais ça m'intrigue.

L'autre jour sous les douches, un garçon était nu à côté de moi, le regard un peu fuyant, il m'a fallu un petit moment pour percevoir qu'il bandait. Je n'en ai été certain que quand il s'est mis à se branler. Et à vrai dire, si la chose m'était étrange, empoigner cette bite avait quelque chose d'agréable : massive, pesante, elle gardait en main quelque chose de meuble, d'étonnamment soyeux.

Un de mes premiers amants hongrois était ainsi : Peter. J'en ai établi, à tort ou à raison, une corrélation entre cette façon de bander et une incapacité à vivre une relation dans la simplicité.

Tout le contraire de Saiichi. Lui, il bande comme un i, et quand tu fais l'amour avec lui, il ne débande pas une seconde. Son sexe onctueux aux goûts variables, selon ton humeur, si agréable au contact de tes lèvres comme au fond de ta gorge, appuyé contre ton sexe ou simplement caressé de ton regard ou de ta main, résiste à tout. Et il est aussi simple que tendre dans sa relation avec toi.

Mais du coup, je ne sais pas si ce sera un service à lui rendre que de l'emmener un jour aux nocturnes naturistes de Roger Legall...

Commentaires

Ton blog est une belle découverte. On ne peut qu'être touché par ton histoire que tu nous racontes avec tant de sincérité et d'émotion. Bon courage dans ton combat pour la régularisation de S.

Écrit par : Lilou | 19 avril 2008

Kelle idée de débander pendant l'amour...

Écrit par : wajdi, haut ou bas mais toujours bandé. | 19 avril 2008

l'important, c'est le plaisir, non?

Écrit par : l'Elephant | 19 avril 2008

-> lilou -> merci de cette visite inattendue. J'aime que tu te laisses atteindre. C'est- drôle que tu parles de sincérité et d'émotion juste sur ce billet, qui n'en regorge pas tant que ça. Mais pour S., le combat continue, et je te tiendrai au courant dans ces pages ;
-> WajDi -> Pas la peine de frimer, gars ! Je me doutais que sur un sujet comme celui-là, tu resterais pas silencieux. J'te fais confiance pour bander comme il faut, mais faut il en comprendre vers le bas ?
-> L'Eléphant -> Celui qu'on prend, comme celu iqu'on donne.

Écrit par : Oh!91 | 19 avril 2008

Effectivement, j'ai laissé un commentaire sur le dernier message que tu avais publié au moment où je me suis attardé sur ton blog! Et j'ai trouvé la plupart des posts que j'ai parcouru très touchant de sincérité!

Écrit par : Lilou | 20 avril 2008

-> Lilou -> Merci. Et j'invite libertins et libertines de passage à passer-voir sur ton blog...

Écrit par : Oh!91 | 21 avril 2008

Oh, tu es une espèce d'encyclopédie que je ne me lasse pas de feuilleter. Ben oui.

A +

Écrit par : Pascou | 22 avril 2008

-> Pascou -> Merci. Je ne savais pas qu'on pouvait en faire une encyclopédie, la branlette. Faut que j'affine mes références...

Écrit par : Oh!91, le Diderot du prépuce | 22 avril 2008

Je savais pas qu'on pouvait bander bas !!! Sauf si on utilise des trucs dont Wajdi connait le secret... Mais y'a aussi des trucs à dire sur bander mouillé ou pas... Kes t'en penses ?

Écrit par : DonDiego | 22 avril 2008

Tu m'as pas parlé du blog de Lilou !!! Je suis pas assez libertine, c'est ça ?

Écrit par : Fiso | 23 avril 2008

-> donDiego -> Ouaips ! Bander mouiller, ça pourrait être un sujet. Si tu veux, je te laisse la plume, sur ce coup-là. Chuis sûr qu'il y aura des curieux. Autrement, pour bander bas, y'a pas besoin des trucs à WajDi, y'a des morphologies comme ça, t'as pas du "approcher" assez de mecs pour en rencontrer. Ca peut être fun aussi.
-> Fiso -> Il est jamais trop tard. Je t'en parle, voilà. Et alaors, tu trouves comment ?

Écrit par : Oh!91 | 27 avril 2008

dis moi chouchou, juste comme ça en passsant, tu as des preuves de ce que tu avances, il y a vraiment des hommes qui peuvent bander bas ? je dis ça parce que j'ai lancé le sujet, je t'expliquerais où, tu vas aimé, et a priori je suis passé pour une cinglée a défaut d'autre chose ...

Écrit par : Bougrenette | 10 mai 2008

-> Bougre-de-scepticisme -> Des preuves, non, mais c'est du vécu. Mon premier amant hongrois avait cette caractéristique.

Écrit par : Oh!91 | 13 mai 2008

Hum, hum, ... Etonnante nouvelle que vous nous contez là ! L'anthropologue en moi, anatomiste à ses heures, est subitement prise d'une envie d'étude frénétique et approfondie. Non, je ne pourrai pas mourir sans savoir. Faudra-t-il que je fréquente vos douches pour mener à bien ma mission d'études ? Et bien s'il le faut, je suis prête...

Écrit par : Gicerilla plus sceptique que Pyrrhon ! | 04 août 2009

Euh, cela dit, je préfère la version haute que basse, car la version basse manque cruellement d'enthousiasme il me semble !

Écrit par : Gicerilla | 04 août 2009

-> Gicerilla -> Ma foi, la version basse a ses charmes aussi, surtout quand elle se fige, dure comme du roc, elle oblige à un peu d'imagination, et je crois savoir qu'elle a ses fans. Prospectez, prospectez !...

Écrit par : Oh!91 | 05 août 2009

Les commentaires sont fermés.