Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 avril 2008

La Marne, pas pour y mourir

704777555.jpg

J'aurais voulu passer à des choses plus légères. Evoquer mon corête du Japon qui brille de mille soleils dans mon petit jardin chéri. Te parler de mon impatience à passer ma nuit de mardi avec Saiichi. Du goût que j'ai aux lèvres de son sexe et de sa peau. Des haïkus écrits avec malice par mon copain Manu où les noisettes ne sont pas forcément celles que l'on croit, de ces photos reçues de monts enneigés et de la promesse de belles vacances au ski l'année prochaine...

Mais ce sont les sans-papier qui se rappellent encore à moi. De la pire des manières, comme en écho à mon dernier billet.

La Marne n'est pas faite pour qu'on y meure, surtout pas à Joinville. La Marne, ce sont les guinguettes, ce sont les clubs de kayak et d'aviron, c'est la vision d'une rivière urbaine encore apte aux loisirs, à la détente et à l'art. Une rivière, bien que tout près de Paris, où de joyeux possibles existent encore : ce sont des escales du festival de l'Oh!, ce sont les impressionnistes... Ce sont de grandes traditions populaires autour de l'eau, des anciennes baignades, et peut-être demain de futures baignades, bref, c'est un fleuve fait pour la fête.

1596986406.jpgEt pourtant, la Marne est en deuil. Un tout jeune homme de 29 ans, malien et sans papier, poursuivi par la police, s'y est jeté du pont de Joinville pour échapper à un contrôle. Il en est mort. C'était vendredi après-midi. On ne connaît pas encore son identité exacte. Depuis l'été dernier, il est la quatrième personne dont la mort peut directement être imputée à la politique de traque des sans-papier, comme le rappelle cette dépêchede Reuters. Sans parler d'Elisabeth, Béninoise résidant légalement en France, travaillant sous CDI, mais dont le mari français est décédé d'un cancer et qui du coup est l'objet d'une mesure d'expulsion (la pétition reste disponible ici). La politique du chiffre montre toute son absurdité, ses limites et son inhumanité.

La moindre des politesses

J'ai bien souri d'ailleurs en voyant l'insigne choisie par le mouvement sportif français pour signifier en toute discrétion l'attachement des athlètes français aux droits de l'homme lors des jeux olympiques de Pékin. Au dessus du mot France, on pourra y lire :"pour un monde meilleur". Pour qui 955665869.jpgse prend-on, honnêtement, à vouloir donner des leçons de "monde meilleur" au reste du monde, tout en traitant les étrangers de cette façon. Pays des droits de l'homme mon oeil ! Quelle mystification ! Cassée pour cassée, arrêtons d'exploiter cette image. Ou alors reconstruisons-là, mais dans les faits, pas dans les coups de marketting !

Hier soir sur France 3, j'entendais Youssou N'Dour rappeler : "il faut que le gouvernement sache que la France a cessé d'être considérée comme accueillante, elle n'interresse plus les gens pour chercher des visas. Elle a été supplantée depuis longtemps par la Chine, ou par l'Amérique. L'immigration, c'est un problème qui n'existe pas. Arrêtez d'utiliser l'immigration comme un thème pour vous faire élire."

Un peu plus tard, sur une autre chaîne du service public, Zazie avait cette élégante réponse à une question sur son engagement au profit de l'association sol en si :

"- Diriez vous que vous êtes une artiste engagée ?" lui était-il demandé.

"- Non, répondit elle, c'est la moindre des politesses quant on a une voix qui porte".

J'aimerais que tous les artistes, tous les sportifs, toutes les personnalités qui ont de la voix ou de l'audience aient cette politesse de s'associer à l'appel lancé hier par les associations et les collectifs de sans papier et demandent un moratoire sur toutes les expulsions de sans papier !

Commentaires

Je relaie ton article. j'ai entendu Zazie, hier soir.
Loin de celle de David Douillet qui nous servait son discours mielleux. la honte !
En ce qui me concerne, pas question de regarder la retransmission des jo à la télé.. ça fait belle lurette que tout cela laisse à désirer et que l'on reparle de Pierre de Coubertain sachant ce qu'il a représenté comme esprit raciste et contraire au droits de l'homme.. C'est ..je ne trouve même pas de mots pour en parler !!

Écrit par : christie | 06 avril 2008

Rien à ajouter. La honte pour eux.

Écrit par : Fiso | 06 avril 2008

Pierre de Coubertin ne s'intéressait pas aux Droits de l'Homme, donc. Notez que Louis XIV ni Ramsès II non plus. Il serait peut-être temps d'arrêter de jauger les hommes du passé à l'aune de nos lubies présentes (lubies bonnes ou mauvaises, du reste : ça n'entre pas en ligne de compte).

Écrit par : Didier Goux | 06 avril 2008

C'est vous qui parliez de lubie, pour moi, il 'agit de droits dus à des hommes et des femmes de chair et de sang !!
Elisabeth est en rémission. Est-ce la mort de ce jeune homme qui aurait provoquer un retour de conscience ? Est-ce la pétition ?
Et S.?

Écrit par : christie | 06 avril 2008

Mais de quoi parlez-vous, Christie ? Quel rapport entre ces noms inconnus (de moi) et ce que je disais de notre rapport vicié à l'Histoire ?

Écrit par : Didier Goux | 06 avril 2008

accord total avec ton billet, juste et émouvant

Écrit par : céleste | 06 avril 2008

-> Christie -> Entre Zazie et Douillet, moi aussi j'ai fait mon choix. Mais je crois que j'aime trop le sport pour résister au besoin de suivre des épreuves pendant les Jeux. Merci pour le lien ;
-> Fiso -> N'ajoutons rien ;
-> Didier Goux -> Enmême temps, Pierre de Coubertin n'est pas un homme de l'antiquité. La vision universaliste des droits de l'homme l'a précédé de près d'un siècle. Sans relire son histoire à l'aune de nos politiques contemporaines, on peut admettre que son humanisme à lui n'était pas forcément le plus avancé de son temps. Des liens dans cette note peuvent vous aider à savoir qui est Elisabeth (cliquez sur le lien de la pétition) et qui est mon ami S. : ils sont tous les deux victimes des incroyables conséquences des nouvelles politiques migratoires...
-> céleste -> Je te sais sur la même longueur d'onde.

Écrit par : Oh!91 alias entre2eaux | 06 avril 2008

Pour Coubertin, il n'est certes pas de l'antiquité, mais d'un siècle où la Déclaration des Droits de l'homme restait de pur principe et n'avait pas envahi tout l'espace public en sommant de se taire tous ceux qui pourraient émettre quelques timides objections. D'un siècle, aussi, où c'était la gauche qui préconisait la colonisation car nous avions le devoir d'apporter notre civilisation aux primitifs : en quoi ils étaient de parfaite bonne foi et animés de sentiments généreux. Il est donc toujours hasardeux (pour le moins) de vouloir que nos ancêtres, même assez proches, aient eu nos idées sur toutes choses - et encore plus de leur tenir grief de ne les avoir pas eues.

Pour les deux noms, en effet, je n'avais pas cliqué sur les liens...

Écrit par : Didier Goux | 06 avril 2008

Quant à cette Zazie, brrr...

Écrit par : Didier Goux | 06 avril 2008

Ce billet erst d'une justesse et d'une douceur incroyables. J'y souscris des 2 mains, des 2 pieds !

Écrit par : Dorham | 07 avril 2008

et pendant ce temps des milliers d'euros sont dépensées pour protèger ..............une flamme.
Ce symbole est plus important pour notre gouvernement que celui des Droits de l'Homme....et des hommes et des femmes meurent.......et nous devant notre clavier discutons sur l'importance ou non de parler de Pierre de Coubertin.......

No Comment

Écrit par : jelaipa | 07 avril 2008

-> Didier Goux -> Il était aussi du siècle de Zola et de Jaures, et on peut donc penser ou croire qu'en son époque, il était possible d'avoir des idées un poil plus avancées que lui. Paix à son âme, toutefois, j'adhère aussi aux valeurs de l'Olympismes, dont le problème justement est de n'être souvent qu'un cache-sexe là où ce devrait être des valeurs de combat... Quant à Zazie, hmmm!...
-> Dorham -> Merci de ta souscription ;
-> Jelaipa -> Moi je m'amuse à penser que si Paris avait gagné les eux de 2008, en traversant aujourd'hui le Bénin, ou la Chine, ou le Mali, des manifestants auraient essayé d'éteindre la flamme pour protester contre les politiques d'immigration qui tuent, qui séparent des gens qui s'aiment, qui piétinent la dignité humaine... Finalement, on s'en sort bien à n'acceuillir que la flamme !

Écrit par : Oh!91 | 07 avril 2008

@ Jelaipa : Oui, enfin bon, si sous prétexte que les Droits de l'Homme sont bafoués il ne faut plus plus aborder aucune référence historique, jeter nos PC par la fenêtre, nous couvrir la tête de cendres et nous rouler par terre, on n'ira pas loin non plus....
Il est intéressant AUSSI de savoir à quel contexte appartenait Pierre de Coubertin et les origines de ces JO dont on parle tant de nos jours. La culture et l"échange d'idées aide aussi à la prise de conscience de certaines réalités. C'est pas contradictoire.

Écrit par : lancelot | 07 avril 2008

A Didier Goux : Pas d ' accord, et dommage que je n' aie pas noté la magnifique phrase de Montesquieu sur ce thème. Mais ils ont été rares les "jadis" à l'aborder , c 'est vrai. C'est peut-être pourquoi, quand je suis entrée en France en 1962 , " sale pied noir " , j'ai senti cette haine à couper au couteau qui perdure, fait partie du quotidien français. La moitié des "camarades" de classe ne m'adressaient pas la parole, et je ne respire depuis qu'en allant recevoir de l' Amour dans les pays de sauvages , à commencer par la Sicile. La France ne sera jamais ma patrie.

Écrit par : Jo | 13 avril 2008

Les commentaires sont fermés.