Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 mars 2008

Changement de sexe

537397160.jpg

Le titre de ce billet est un peu étrange, il a même assez peu à voir avec la choucroute, mais j’ai vu qu’il y avait un jeu dans l’air, dont je n’ai pas bien compris les règles mais auquel il me plaît malgré tout de participer pour y retrouver des blogueurs de talent rencontrés ce week-end.

En effet, samedi a été une journée pleine d’émotions tout le temps, et de sexes changeants quelques fois (changeant d’état, à défaut de changer de genre).

D’abord, les retrouvailles avec Reivax, l’un des fils de Boby, trompettiste du groupe Funde, dans son château des bords de Seine. D’accord, ce n’est pas vraiment un château, mais plutôt la vaste demeure des domestiques, et il n’y occupe qu’une chambre chez l’habitant, mais quand-même, quel cadre ! J’ai eu plaisir à retrouver ce même sourire, et la même profondeur sensible et naïve du regard, que lors de nos deux rencontres précédentes. Là, il ne fut question ni de sexe ni de changement, sauf l’évocation de la difficulté à faire venir sa petite copine chez soi quand on habite une chambre chez l’habitant. Fût-ce dans un château.

Ensuite, ce fut la soirée des blogueurs, joliment qualifiée de Kremlin-Carnet par l’un des invités de choix. Puisque je parle de lui, il m’a fallu ravaler mon chapeau, ou plutôt le sien, qu’il a joli, d’ailleurs, enfin, qu’il avait joli dans mon imaginaire, ce qui est une autre façon de dire que le 626527478.jpgchoc de la rencontre n’a pas été moins violent que s’il avait récemment changé de sexe.

Il y avait aussi sa séduisante compagne – j’en profite tout de suite pour glisser qu’il est lui-même fort séduisant du haut des vingt-cinq ans de moins que ce que lui donnait mon imaginaire – à la sexualité tout aussi débridée, parfaitement animale et - ma foi, à la lecture de ses pages - toujours très inventive.

Il y avait évidemment notre hôte, à l’initiative de ce beau rendez-vous, plus débonnaire qu’à l’accoutumé – il faut dire que je ne l’avais vu jusque-là que dans son bleu de travail. Je lui ai entendu débiter moins d’avis, et moins d’âneries qu’il n’a l’habitude d’en servir sur ses blogs. Et je dois ajouter que je ne sais pas dans quelle mesure il aurait ou non récemment changé de sexe ou de sexualité, car c’est un sujet qu’il aborde assez peu si ce n’est au travers de plaisanteries graveleuses avec ma copine Fiso, ou de liens non moins douteux vers mon blog.

Elle, tiens, puisqu’on la tient, était là aussi, toute auréolée, non pas de ses deux années de pratique, mais de ses récents billets pleins d’impudeurs sentimentales et touchants à souhait.

Il y avait un petit mignon avec sa petite mignonne, l’un bloguant, dans un registre raffiné, littéraire et parfois espiègle, l’autre pas. Il y avait un éditeur provincial plein de projets et, déjà, de réalisations, mais que le nom de blog donne envie de dégorger. Il y avait d’autres amis dont mon Igor, dont des étrangers, certains de couleur, ce qui ne peut en aucun cas être interprété du point de vue d’un éventuel changement de sexe, quand bien même la Guyane et le Brésil forment ensemble la plus grande frontière française.

Enfin, notre Boby, patriarche surprise, à la bannière rafraîchie, a fait sensation même s’il n’a pu à son tour présenter son blog à l’assistance parce qu’il nous fallait partir pour notre deuxième partie de soirée, épisode qui dit à lui seul la frustration que nous avons à la fois infligée et ressentie à ce moment-là de la soirée…

La deuxième partie de soirée, justement, et troisième épisode de ce billet, si tu me fais l’amabilité de me suivre, se déroulait dans un Pub irlandais de Saint-Ouen, pour le concert des Starloozes. Là, on était dans le registre de la relâche totale, et je dois dire au risque de te décevoir qu’il n’y eut pas le moindre indice de transformisme, excepté les larges lunettes à écran rouge enfilées en milieu du concert par notre tromboniste préféré dont Fiso anime le fan-club.

Là, l’émotion résidait dans la rencontre attendue entre Yo, aux yeux plus bleus qu’un lagon polynésien (l’expression est empruntée), plus profonds aussi, à la nuque toujours aussi soyeuse, au sourire infiniment plus riche qu’une caverne d’Ali Baba, et Boby. Je fais confiance à ce dernier pour livrer sur son blog, une fois l’émotion absorbée, les mots qui diront comment il en a chaviré. Je retiens aussi une salsa endiablée que m’a offerte ma p’tite Fiso, où on s’est donné du contact comme on aime, du vrai, sensuel à souhait, avec même un petit bisou dans le cou à la fin, sans se poser plus de question… Là, il y avait aussi des copines de ma copine, Esperanza, Charlotte, une guest star, Karine, qui m’a dit une chose que je n’oublierai pas de sitôt, et une ambiance fort sympathique.

2038062674.jpgPour ne pas nous quitter sur cette note jugée par tous insuffisamment tardive, et bien que j’étais pour ma part prêt à rentrer dare-dare me glisser sous une couette, nous avons joué les prolongations dans un bar de Bastille. Finalement, ce n’était pas une si mauvaise idée. Ça nous a permis de nous parler mieux les uns aux autres, dans des configurations changeantes, presque comme dans un club de parole échangiste. Enfin, de parole… en descendant aux toilettes, un regard venu de la table à côté m’a alpagué, puis m’a suivi. Je ne m’étais encore jamais fait serrer comme ça dans le recoin d’un bar ordinaire. Cinq ou dix petites minutes de câlinage forcené, avec un Erwan, qui a fait passer mon sexe par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. La choucroute n’était pas sauvée. Mais le titre de mon billet, oui.

Commentaires

Il faudrait que je raconte la deuxième partie de notre soirée ?

Écrit par : nicolas J | 06 mars 2008

-> Nicolas J -> Il faut, oui... Dis-nous tout !

Écrit par : Oh!91 alias entre2eaux | 06 mars 2008

...c'est Erwan, sur la photo à côté...? Wouaou ! J'espère qu'il t'a laissé son numéro, histoire que tu en fasses profiter les copains... LOL

Écrit par : lancelot | 06 mars 2008

LOL
C'était pas une salsa endiablée, mon chou, c'était un zouk pimenté !

Écrit par : Fiso | 06 mars 2008

Mon cher Oh!91, c'est un peu tiré par les cheveux du poireau cette participation au jeu !!! Mais comme j'ai été très heureuse de
lire tes lignes sur notre rencontre et très heureuse, bien sûr, de te connaître, je vais te rajouter à la liste des participants :)))

Je n'ai pas, encore parlé de la soirée, ni de ma surprise et de mon bonheur de rencontrer Boby. Des rencontres fortes comme cela c'est difficile à décrire.

En tous cas merci pour ce récit qui m'a fait revivre de bien beaux moments (en espérant que la prochaine fois ce sera un peu moins frustrant )

Bises

Écrit par : Zoridae | 06 mars 2008

Oh ! L'image que tu as mise à côté des lignes qui m'évoquent pourrait prêter à confusion, on va s'imaginer que je suis maigre ;)

Quelle erreur !

Écrit par : Zoridae | 06 mars 2008

Je vois que la soirée fut riche en émotions de toute sorte et que la fin fut jouissive.

Écrit par : Christophe | 06 mars 2008

J'ai découvert 3 nouveaux blogs, merci !

Écrit par : Azulamine | 06 mars 2008

-> lancelot -> ce gars sur la photo est assez différent d'Erwan, en fait, mais il me fallait quelque chose de mâle et sensuel pour illustre la fin de mon papier, j'avais cette photo sous la main... J'ai son numéro, tu prends ?
-> Fiso -> Change pas de sujet : c'est le contact et la tendresse qui comptent, là ;
-> zoridae -> Moi, pour les poireaux, je m'excuse, mais j'ai d'autres usages que de leur tirer les cheveux... Bon, c'est vrai, mon billet était une façon de buter en touche sans m'exclure, et c'est pas joli joli. Je m'excuse, j'essaiera d'être plus conforme la prochaine fois. Je suis partant tout de suite pour une remise de couvert sans frustration au dessert. On s'organise ça vite ?
La photo, elle a vocation à être trompeuse : je l'ai trouvée lors d'une requête sur Google-image, avec le mot clé : "transformisme"... tu vois ?
-> Christophe -> Elle fut sage, en dépit des apparences, sage...
-> Azulamine -> Tant mieux, ce billet aura donc eu un rôle.

Écrit par : Oh!91 alias entre2eaux | 06 mars 2008

25 ans de moins ?!? :-)) J'ai quand même pas l'air d'avoir 8 ans ! ;-)

Écrit par : balmeyer | 06 mars 2008

Elles ont l'air bien aussi, les soirées parisiennes...

Écrit par : manu | 06 mars 2008

Je prends tout, le kit entier !

Écrit par : lancelot | 06 mars 2008

se faire serrer dans un recoin provoque un arc en ciel ... rien compris moi, je croyais que c'est le leprechaun.

Écrit par : bougrenette | 06 mars 2008

Je te parie que tu fais un billet : "Oh!91 dans l'espace", un truc de fou, avec toi tout seul dans la station spaciale Mir.

Tu parcours les couloirs déserts du vaisseau, en apesanteur, et tout à coup, tu ouvres une porte, et tu tombes sur un superbe russe qui avait oublié de descendre dans la navette, en train de faire des pompes, torse-nu (passons sur les pompes en apesanteur).

Puis ça se termine par un câlinage forcené, avec du sperme qui fait des volutes dans l'espace.

[dis, tu m'autoriserais à en faire une parodie dans Quicoulol ?]

Écrit par : balmeyer | 06 mars 2008

-> balmeyer -> 1/ Tu sais quel âge il te donnait, mon imaginaire ? J'ai pas le flair de Boby, moi... 2/ parodie autorisée. Mais tu me fais baiser avec Youri Gagarine à la fin ! Dis donc, du sperme en apesanteur, pas mal, l'image, elle me ferait presque bander, là ;
-> manu -> J'ai hâte d'en connaître une toulousaine pour comparer ;
-> lancelot -> OK pour le kit, je te le passe en privé ;
-> bougrenette -> kezako leprechaun ?

Écrit par : Oh!91 alias entre2eaux | 06 mars 2008

Les gars ! Faudrait pas que les soirées chez moi dégénèrent trop dans les blogs. Ma mère me lit.

Ca me fait penser que je n'ai toujours pas raconté la fin.

Balmeyer, je peux ? (normalement, au bout d'une semaine, je n'en parle plus !).

Écrit par : nicolas J | 06 mars 2008

>>Ok, nicolas. Tu sais ce que m'a conseillé Zoridae ? Elle m'a dit : "tu fais le billet le plus exagéré là dessus, et comme ça, tu couperas l'herbe sous les pieds des autres !"

Ouais. J'ai été malade en rentrant. J'ai failli inonder la jolie voiture de Dorham, sympathique blogueur, au demeurant, tandis qu'Oh!91 se prenait des arcs en ciel dans le bas ventre dans un coin...

>>Oh!91 : Dis moi l'âge que tu me donnais ?
Oui, je reprends. On y mettra Youri Gagarine. Promis.

Écrit par : balmeyer | 06 mars 2008

-> Nicolas J et balmeyer -> Mettez vous-y à tous les deux, on devrait finir par se faire une idée...
Autrement, je te donnais, disons, 55 ? + ou - 10 ? Enfin, un truc du genre, et surement pas avec la gueule d'ange d'un adolescent attardé... merci pour Youri.

Écrit par : Oh!91 alias entre2eaux | 07 mars 2008

Le leprechaun est une petite créature féerique mâle du folklore irlandais, comme le lutin français.
L'arc en ciel indique où leurs pots d'or sont cachés ... grosso modo ;-)

Écrit par : Bougrenette | 07 mars 2008

Eh moi aussi je n'ai pas fini de raconter la suite de la soirée. Je voulais le faire hier soir et je me suis endormie avec les poules... NIcolas, je pense qu'il n'y a pas de date limite, au contraire ça serait marrant qu'on en fasse des billets jusqu'à la saint glinglin :)))
C'était tellement bien même sans arc en ciel à la fin ;)

Écrit par : Zoridae | 07 mars 2008

Attention : je ne vous laisserai pas décrier trop longtemps les arcs-en-ciel, ça a du sens, quand même. Surtout maintenant que je sais qu'on y trouve des pots d'or.
Mais allez-y, lâchez-vous, arrêtez d'en parler, parlez-en !

Écrit par : Oh!91 alias entre2eaux | 07 mars 2008

Mais quelle vitalité ! Vous tous !
20 ans, vous avez tous 20 ans ! (C'et un compliment of course).

Écrit par : Fauvette | 08 mars 2008

-> fauvette -> Tu nous envies, n'est-ce pas ? patiente un peu, quelques mois encore, et tu les atteindra, les 20 ans

Écrit par : Oh!91 alias entre2eaux | 09 mars 2008

Oh!91 : c'est l'insouciance qui me manque en ce moment, mais cela va s'arranger j'ai confiance !

Écrit par : Fauvette | 09 mars 2008

Les commentaires sont fermés.