Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 janvier 2008

les 108 cloches du désir

Mon ami Saiichi (je t'en parlais ici) m'a adressé ses voeux par mail, vers minuit hier soir. Par discrétion, sans doute. Il m'y raconte cette anecdote, qu'il ne m'en voudra pas de partager avec toi :

Selon le bouddhisme il y a 108 désirs impurs dans le coeur humain. Au Japon, on sonne ainsi 108 fois les cloches, dans chaque temple le soir du dernier jour de l'année. On appelle "Joya-no-kane" ces cloches qui annoncent la nouvelle année et qui, selon cette tradition bouddhique, éliminent les 108 désirs de l'être humain.

108 ? Dans son mail, il me laisse entendre que son coeur à lui pourrait en contenir bien d'avantage... Moi, je n'ai pas encore fait l'inventaire.

Mais toi, peux-tu arriver à 108 ?

Commentaires

108 ça en fait un paquet, surtout de l'impurs, j'ai eu un doute j'ai été vérifié dans le dico, impur sens 1 : Qui est mélangé à des substances étrangères, sens 2 : Qui est mauvais selon la religion, Synonymes : contaminé, immoral, insalubre, mauvais, mêlé, pollué. J'avoue que j'ai un faible pour le sens 1 et le synonyme immoral ;-)

Écrit par : Bougrenette | 02 janvier 2008

Déjà, le terme "impur" accolé au désir me gêne ... c'est quoi un désir impur ?
(à mon avis, j'en ai bien plus que 108 moi ... même pas honte!)

Écrit par : Fiso | 02 janvier 2008

-> Bougrenette -> T'as qu'à prendre le sens 1, c'est permis, même si j'ai tendance à penser s'agissant de vieilles morales philosophiques et religieuses qu'elles sont chargées de considérations moralisatrices. Si S., le veut bien, il pourra nous en dire plus sur cette tradition, et sur la façon dont elle est véhiculée. Paix à son dos ! (il me comprend);
-> Fiso -> T'as raison, que ce soit l'occasion de se les inventorier, et de s'en glorifier. Moi, c'est ce que je m'échine à faire avec ce blog. Vive tous nos désirs !

Écrit par : entre2eaux | 02 janvier 2008

Ce n’est pas facile pour moi de vous expliquer ce terme bouddhique « Bon-nô » en français. Je suis japonais mais je ne suis pas un bonze ni un chercheur de bouddhisme. (Oui, j’étais dans une école maternelle annexe de temple quand j’avais 6 ans, mais…) Je laisse quand même un petit commentaire face à votre argument. Je me suis renseigné : « Bon-nô » est, selon le bouddhisme, un esprit qui produit du tourment, une souffrance physique et morale. J’ai trouvé cette traduction « désirs impurs » dans certain livre et je l’ai empruntée. Car il y a un peu de cette nuance dans ce mot en japonais. Mais à mon avis, trouver une traduction exacte est impossible, surtout pour le nom abstrait. A mon pays, de nos jours, on considère plutôt ce « Bon-nô » comme souci ou souffrance très humaine. Un peu avant minuit de dernier jour de l’année, on écoute 107 coups qui éliminent notre souffrance, tristesse, chagrin, peine, faiblesse en se souvenant de l’année qui est en train de finir. A minuit juste, on écoute 108ème coup qui annonce la nouvelle année avec un esprit purifié. Je sens de temps en temps un côté généreux chez le bouddhisme. Mais en fait je ne suis pas religieux. Oui Fiso, moi aussi, j’en ai bien plus que 108 !

Écrit par : seiji | 03 janvier 2008

Pas facile mais très réussi, merci S. pour ces explications bien agréable a découvrir via ton "avis".

Écrit par : Bougrenette | 03 janvier 2008

-> S. -> Tu sais combien te me fais plaisir à intervenir sur ce blog. J'aime ton explication, qui donne son sens à des savoirs et des pratiques populaires, empruntes de croyances et de symboles, comme les sociétés humaines savent en produire. Et puis tu auras appris à Bougrenette que 107 + 1 = 108, au Japon aussi, et que ce n'est pas que ton avis. Je t'embrasse.

Écrit par : entre2eaux | 03 janvier 2008

Je partage votre avis du sujet, et je vous suis vraiment reconnaissant d'avoir donnée autant de renseignement sur votre blogging.

Écrit par : cote match france | 15 juin 2014

Les commentaires sont fermés.